RemonterDescendre




 
AccueilAccueil  Facebook  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

S-4 / D.A.R.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Asarlaí
Fondateur
avatar


En plus...
Particularité(s):
http://latavernepaienne.forumpro.fr
MessageSujet: S-4 / D.A.R.C Mar 2 Aoû - 21:10

Area S-4 ( D.A.R.C ) Papoose Dry Lake


Au Sud-Ouest de groom lake (environ 13 km) sur les rives du lac
papoose se trouve le D.A.R.C (Défense Advanced Research Center - Centre
de Recherche Avancée pour la Défense) plus connu sous le nom de
"S-4".


Ce centre qui a dix étages en
sous-sol avec 9 aires de stationnement et 7 au second niveau fût
construit en 1980 avec les fonds de l'initiative de défense
stratégique, et serai le centre de contrôle des projets "objets
etrangers", en d'autres termes, des objets extraterrestres.



L'analyse des astronefs, la récupération des technologies
extraterrestres et l'étude des entités biologiques extraterrestres se
font dans ce centre.


La sécurité est tel que même le personnel de la Zone 51 n'a pas d'autorisation d'accés !











Les
portes de hangars ont un angle de 60 degrés et leur texture sont
faites d'un camouflage indécelable pour les satellites espions, il y a
aussi une aire de lancement vertical qui sort de papoose mountain.

















Derek
Hennesy, ancien garde de la sécurité à S-4 affirme que pendant son
affectation sur le site, les trois premières aires de stationnement du
niveau 1 étaient
occupées par des appareils identiques.






Il affirma aussi avoir eu la chance de voir de grands containers où étaient conservés les corps de " gris " morts.






Hennessy
a décrit son travail sur le deuxième niveau de la S-4, environ 75
personnes travaillent sur les niveaux 1 et 2. Il a dit qu'il était
au courant des niveaux 3 et 4 de l'installation, qu'environ 12-15
personnes y travaillent mais qu'il n'a jamais été autorisé à entrer. Sa
fonction premiere était de garder les ascenseurs qui nécessité pour
les ouvrir de trois touches, plus une empreinte du pouce et d'un scan
de la rétine.





















[flash width=425 height=350 loop=true flashvars=]http://www.youtube.com/v/eu5C_ZMbMsM[/flash]



Source : Edgar Fouché
Vidéo : Youtube
==========================================================================

Un voyage vers la Montagne creuse

Au cours de 9 années, le Major Wilson voyagea vers presque toutes les
bases aériennes de l'Air Force dans le monde, nouant et entretenant
des contacts avec des hommes clés de MJ-12.




Finalement,
au cours de l'été 1972, il fut assigné au 1er commandement aérien des
Forces Spéciales sur la base de Vandenberg en Californie. Il était
sensé prendre du repos et s'amuser là-bas. Il devait juste lâcher la
pression, vider son sac de voyage et le ranger dans le placard. A peine
eut-il déballé ses affaires qu'un homme qui avait l'air de sortir
d'un camp pour réfugiés de guerre fit irruption dans sa chambre.
L'homme lui exhiba rapidement une carte d'identification de la CIA et
lui affirma qu'il devait préparer ses bagages, et qu'un avion
l'attendait, prêt à partir dans les 20 minutes. Conforme à la parole de
cet homme, un avion manœuvrait 20 minutes plus tard sur la piste,
prêt au décollage.




Plutôt que de demander leur destination, le Major Wilson savait qu'il valait
mieux observer la direction de la boussole et des instruments ainsi
que les territoires survolés. Il savait qu'ils était au-dessus du
Nevada. L'avion a finalement viré pour se poser sur le fond d'un lac
asséché. Plus tard, il apprenait qu'il s'agissait du lac asséché de
Papoose S4 (ndtr : lieu connu sous le nom de Papoose Dry Lake S4) au
fin fond de la base aérienne et d'essai de Nellis sise dans le centre
du Nevada. Même vus de près, le terrain et les montagnes ont l'air
stériles et désertes. Ils ont marché sur près de 300 mètres de rochers
dépourvus de végétation.. Sur l'autre versant, nichées entre de
larges falaises, il y avait une énorme porte en acier sans aucun
verrous et ni poignés.


Entrée secrète de S-4 ?






L'homme de la CIA à l'aspect négligé ouvrit la porte d'une façon ou
d'une autre. Ils pénétrèrent dans l'installation pour dévaler un
tunnel. A la fin du passage, Wilson jeta rapidement un œil autour
de lui.




Il est encore époustouflé aujourd'hui par la taille de la structure: "Je
jurerais que toute la montagne était creuse. Juste au milieu du
passage, il y avait une piste de décollage et en bout de piste, il y
avait d'énormes portes à propos desquelles je découvris plus tard
qu'elles pouvaient s'ouvrir dans le seul but de permettre à un
appareil de décoller juste à partir de la montagne. "







Le type de la CIA et Wilson s'avancèrent vers un ascenseur sans dire un
mot. L'agent poussa sur un bouton sans marques ni identifications.
Wilson ne savaient pas de combien d'étages ils descendirent parce que
l'ascenseur bougeait à la vitesse de la lumière. Cela descendait si
vite qu'il manqua de peu de remettre son repas. On le poussa hors de
l'ascenseur dans hall puis dans un bureau afin de rencontrer le
Colonel en fonction. Wilson le salua et envisagea le grand et anguleux
personnage qui lui faisait face. Les yeux perçants du Colonel
jetaient un regard mauvais qui cadrait parfaitement avec son attitude
froide et hautaine.


Le Colonel informa Wilson de ses devoirs aussi bien que des horaires de l'avion

qui l'amenait sur place et regagnait le quartier général de la base
de Nellis (ndtr : le QG est distinct et éloigné de S4 ou Aire 51) près
de Las Vegas, la plus proche installation militaire officiellement
reconnue. Le colonel lui expliqua également comment atteindre le
système secret de tunnels et de navettes souterraines haute technologie
qui reliaient l'installation S4 à la base de Nellis. Wilson fut
également averti que tout ce qu'il avait vu était top secret et que
s'il venait à respirer de travers, à dire un mot de trop à propos de ce
qu'il avait vu, ce serait son dernier souffle. Wilson nota
sobrement : "je l'ai cru".

OVNIS, extraterrestres et surprises 3D à S4



Le major Wilson a entamé son service à l'installation de Papoose Lake
sans savoir qu'il existait 30 étages là dessous. Il a subi un
endoctrinement parfait dans le travail Top Secret et connaissaient
toutes les conséquences de garder les secrets les mieux préservés de la
Nation. Les 6 années suivantes furent lentes et ennuyeuses, se
souvient-il et mise à part ce qu'il avait vu à la base aérienne de
Wright Patterson, il sentait bien qu'il évoluait dans le vide, sans
buts ni directions.


Il était assis dans son bureau à S4, ruminant ses sombres idées lorsqu'un matin, un
certain Lieutenant Colonel Bennet se présenta. Il demanda à Wilson
s'il était occupé ( "comme s'il en avait quelque chose à foutre" se
souvient Wilson) et ajouta : "Bon, allons-y !"


Wilson suivit le Lieutenant Colonel et ils dégringolèrent en fin de compte de
deux étages dans les souterrains vers le niveau abritant la zone
super secrète S4 des technologies OVNIS. Alors qu'ils aboutirent à une
sorte de piste, Wilson comptabilisa 8 sortes différentes d'OVNIS.
L'endroit était envahi de gens qui ressemblaient à des
scientifiques, du moins le présuma t-il à leur apparence. Il observa
Bennet qui écourta la question que son regard lui posait implicitement
par un 'Oubliez Ça, voulez-vous !"


Le Colonel et le Major arrivèrent dans un bureau compartimenté où étaient
assis ça et là une bonne vingtaine d'officiers et de civils. Wilson
fut totalement ébahi lorsqu'une femme de plus de 2,40 mètres (8 pieds)
fit son entrée. Il se souvient que son corps était parfait sans une
once de graisse. Elle portait une sorte d'étrange combinaison de
saut sur laquelle un symbole était dessiné, un HI sur le côté droit
au-dessus de sa poitrine. Jusqu'à aujourd'hui, Wilson se rappelle dans
les moindres détails de cette rencontre saisissante.


"La femme avait les traits du visage finement dessinés. Ses cheveux blonds

cascadaient en boucles ordonnées par-dessus ses épaules. Ses yeux
étaient d'un bleu le plus bleu que je n'avais jamais vu. D'une manière
ou d'une autre, elle était différente et pour le peu que j'en ai su, Oh
combien elle était différente ! Elle posa sur la table un gros
cristal et sans préalables, ses doigts commencèrent à luire alors
qu'elle les faisaient courir sur le cristal.

Un hologramme en 3 dimensions commença à se matérialiser au-dessus de la
pierre. Je regardai tout autour de moi pour me rendre compte que tout
le monde était stupéfait, bouche bée tout en m'apercevant que je
l'étais tout autant, la bouche ouverte, pétrifié par la vision. C'est à
peine si je réalisais à cet instant que ma vie allait changer pour
toujours. Les leçons de mon passé, ma vision du monde
s'évanouissaient alors que je regardais fixement ce qui m'était montré.
C'est en fait l'ensemble de mes conceptions sur la vie qui firent un
virage à 180° alors que je regardais cet hologramme complété par du
son et qui révélaient des mystères du passé et du présent ainsi que
d'autres mondes."

Wilson raconte que

parmi les scènes que le cristal holographique de la femme
extraterrestre montrait au groupe ainsi assemblé, il y avait
l'histoire de la terre et l'implication des extraterrestres dans ce
processus. Cette implication incluait la conception de la conscience du
Christ et son envoi pour vivre parmi les terriens pour leur montrer
une voie meilleure et une meilleure compréhension de la vie et de la
façon de vivre. La femme extraterrestre montra également aux officiers
et aux scientifiques des scènes de planètes habitées se situant dans
d'autres systèmes solaires.








@ Karmapolis
@ ufotopsecret

S-4 / D.A.R.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Païenne  :: POUBELLE :: La vie d'ailleurs.... :: Complots-
Copyright 2013 - © La Taverne Paienne - Tous droits réservés. Toute copie totale ou partielle du forum est strictement interdite.
Codage Quierra de Thèmes FA. Forum optimisé pour Mozilla Firefox
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit