RemonterDescendre




 
AccueilAccueil  Facebook  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L’Inquisition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Asarlaí
Fondateur
avatar


En plus...
Particularité(s):
http://latavernepaienne.forumpro.fr
MessageSujet: L’Inquisition Mar 26 Juil - 9:36

Tout d'abord un peu d'histoire avec wikipedia Smile

Citation :
L’Inquisition médiévale est un tribunal ecclésiastique d'exception chargé de lutter contre les hérésies. Elle est introduite devant les tribunaux ecclésiastiques par le pape Innocent III en 11991 et atteint son apogée lors de la répression du catharisme, suite à quoi son activité décline, concurrencée par les juridictions nationales. Au XVe siècle, l'Inquisition médiévale disparaît.

D'autres formes d'inquisition sont apparues dans l'histoire : l'Inquisition espagnole et l'Inquisition romaine, le Saint-Office. On se reportera à ces articles pour plus d'information sur l'histoire de ces formes, et à l'article Inquisition pour une discussion générale du sujet.

Vient ensuite quelques exemples accusations,

Citation :
Les Templiers furent inculpés par l’Inquisition de 127 accusations d’hérésie, du blasphème, des pratiques religieux indécents et d’autres défauts religieux32. Quelques exemples d’accusation sont :

* d’avoir renoncé au Christ
* d’avoir craché sur la croix
* des baisers indécents
* d’actions homosexuelles
* de blasphème
* d’avoir cessé de célébrer la messe

L’Inquisition se concentrait sur les péchés sexuels, alors ils pensaient avoir raison de faire une enquête20 mais ils employèrent des méthodes inappropriées.

Pour ce qui est des sorcières et de la sorcellerie, à l'époque...

Citation :
Une chasse aux sorcières désigne la recherche hystérique et la répression de personnes accusées de phénomènes magiques.

La répression des pratiques magiques (sorcellerie) intervient à diverses époques. Après l'Antiquité, la répression de la sorcellerie est interdite par l’Église catholique, puis est autorisée à partir du XIIe siècle. Des chasses aux sorcières, essentiellement tournées vers les femmes, ont lieu en Europe avec des hauts et des bas jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, principalement entre 1580 et 1630, faisant au total à travers les siècles un nombre considérable de victimes. On estime le nombre de procès à 100 000 et le nombre d'exécutions à 50 000[réf. nécessaire]. La dernière sorcière à être condamnée fut Anna Göldin, en 1782 dans le canton protestant de Glaris, Suisse)1. Pourtant, d'autres historiens (Barstow) multiplieraient ces derniers chiffres par deux au moins : 200 000 d'accusations, et 100 000 d'exécutions.

Si, historiquement, ce sont bien de prétendues pratiques magiques qui étaient visées, l'expression « chasse aux sorcières », dans son acception contemporaine, a adopté un sens plus figuré. Elle est utilisée aujourd’hui pour désigner la persécution de personnes au sein d’une société à raison de causes imaginaires ou de façon hystérique. L'exemple le plus connu de cet emploi actuel vise le maccarthisme aux États-Unis, pour dénoncer la croisade anticommuniste du sénateur américain.

Et il y a encore beaucoup de choses à dire concernant l'inquisition en générale.

Mais quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que tout ce 'tri' et ce 'vide' était réellement nécessaire ?
Qui a pu permettre à l'église de mettre en place un tel procédé ?

Reportages vidéos > IcI


Dernière édition par Asarlaí le Jeu 25 Aoû - 7:55, édité 1 fois
Magnanime
Membre
avatar

MessageSujet: Re: L’Inquisition Lun 22 Aoû - 1:34

Qu'il s'agisse d'une inquisition, d'une purge ou d'une tuerie, tous ces mots sont les mêmes pour moi : qu'un culte décide de mettre à mort des centaines de personnes placées contre leurs croyances est selon moi un geste affreux et profondément hérétique !
Que l'on parle alors de guerre sainte ou d'inquisition, dans les deux cas nous retrouvons des Hommes prêts à tout pour décrypter ce que leur dicte un Dieu dont l'entendement les dépasse : vraiment, si Dieu est empreint d'amour et de bonté comme l'incantent les cultes, pourrait-il tolérer ne serait-ce que l'idée d'une Inquisition ?

Cette liste de 127 hérésies est vraiment très amusante en soi : on peut vraiment y voir de tout, et même des éléments qui perdurent encore au sein de certaines familles (l'homosexualité reste dans certains esprits comme une pratique hérétique et contraire à Dieu - je ne parle pas de l'aspect moral, attention, mais seulement de la considération religieuse).
Selon moi, l'Inquisition est une preuve de la dangerosité de certaines religions : utiliser la croyances des fidèles pour ensuite les dresser contre un Mal commun est un geste profondément affreux et selon moi vraiment contraire au rôle d'une religion.


Pour répondre à la question sous-jacente, je ne pense pas qu'il y ait eu de "permissions" quelconques : les cultes s'occupent d'obtenir eux-mêmes la permission, et pire encore déclament parfois que Dieu lui-même leur a offert sa bénédiction pour ce geste !

Bien sûr, il ne faut pas oublier que les "sorcières" d'hier sont le plus souvent les "féministes" d'aujourd'hui : effectivement, jadis les femmes qui n'étaient pas à leur place gênaient, et leur adresser le rôle du chien noir a bien facilité la tâche des nobles qui souhaitaient conserver le pouvoir dans le camp masculin. Être une sorcière était un bon motif pour évincer une femme à la langue trop pendue ! La pratique magique n'entrait pas toujours dans la ligne de compte et les femmes trop sages et peu soumises étaient accusées de sorcellerie pour être contrées.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier la puissance réelle de la religion et de ses capacités "politiques" dans le sens large : n'oublions pas le Pape Alexandre VI (pour ne citer que lui) et ses arrangements avec le Royaume de France ou d'Italie, lesquelles se battaient pour le Royaume de Naples, très prisé à l'époque. Le Pape tenait alors un rôle prépondérant et se chargeait de désigner quel royaume recevrait la bénédiction papale pour engager une guerre.


Je suis un franc défenseur du droit de croire et j'admire celles et ceux qui ont été embrassés par la Foi. Néanmoins, je porte un tout autre regard sur les religions (c'est-à-dire l'édifice hiérarchique qui se place derrière les croyances et qui dicte les codes et inscrit les hérésies) : je pense qu'il y a une réelle menace ici, et l'Inquisition n'est selon moi que l'un des nombreux exemples de leur influence sur les croyants et sur le monde.
Asarlaí
Fondateur
avatar


En plus...
Particularité(s):
http://latavernepaienne.forumpro.fr
MessageSujet: Re: L’Inquisition Lun 22 Aoû - 16:52

Bonjour Magnanime, merci d'avoir participé à cette discussion, que je trouve intéressante mais qui n'a pas l'air d’intéresser beaucoup de monde.

Je suis d'accord avec vous (il faudra me dire si je dois dire 'tu' où 'vous') sur de très grands points.

Plus particulièrement avec ceci

Citation :
Qu'il s'agisse d'une inquisition, d'une purge ou d'une tuerie, tous ces mots sont les mêmes pour moi : qu'un culte décide de mettre à mort des centaines de personnes placées contre leurs croyances est selon moi un geste affreux et profondément hérétique !
Que l'on parle alors de guerre sainte ou d'inquisition, dans les deux cas nous retrouvons des Hommes prêts à tout pour décrypter ce que leur dicte un Dieu dont l'entendement les dépasse : vraiment, si Dieu est empreint d'amour et de bonté comme l'incantent les cultes, pourrait-il tolérer ne serait-ce que l'idée d'une Inquisition ?

Ce qui me choque le plus dans out ça, c'est bien le fait qu'un dieu semblerait 'ordonner' aux hommes de commettre de tels actes, alors que comme vous dites, il est censé et je vous cite 'être empreint d'amour et de bonté'

Pour moi, l'existence du dieu unique n'est que foutaise. Je méprise, et à tous les niveaux, l'existence même des religions dites monothéistes, et plus particulièrement le christianisme.
Vous allez me dire, pourquoi ? Simplement parce-que je ne peux pas admettre toutes ces choses que nous pousse à faire ces différentes religions.

Là j'ai pris l'exemple de l'inquisition. Mais il en existe beaucoup d'autres.

Citation :
je pense qu'il y a une réelle menace ici, et l'Inquisition n'est selon moi que l'un des nombreux exemples de leur influence sur les croyants et sur le monde.

Oui ! Là nous parlons d'un point de vue spirituel et croyance du dieu unique etc..

Mais en exemple simple, en plus de ceux-ci, il y a l'interdiction de l’homosexualité, l'interdiction du port du préservatif lors de rapports sexuels etc...la liste est très longue !

Un dieu aurait dit toutes ces choses ?
Comment l'homme peut-être aussi stupide pour croire de telles choses ?

Le pire, c'est que comme vous dites, nous sommes loin d'avoir tout vu, de jour en jour l'homme devient stupide et les religions monothéistes prennent de plus en plus de place dans la société.
Il ne s'agit ni plus ni moins de sectes que je qualifierais de 'légales'.
Magnanime
Membre
avatar

MessageSujet: Re: L’Inquisition Mar 23 Aoû - 19:06

(Tu peux tout à fait me tutoyer, ne t'en fais pas !)

En effet, une religion propose de régir une croyance et de diriger les adeptes vers la Voix de Dieu. C'est un pari risqué, puisque cela présuppose que ladite religion a été comme qui dirait "nommée" par Dieu et qu'elle a autorité sur les croyants de ladite divinité. Bien sur, le Pape chez les catholiques est le représentant de Dieu sur terre, et c'est avec ce titre qu'il administre la croyance.
Hélas, discuter de tout cela est de l'ordre du blasphème, puisque la religion est elle-même la Voix de Dieu et le simple fait de la contester est irréfutablement un déshonneur à l'encontre de Dieu.

(La chose est bien ficelée, il faut le remarquer : c'est avec un art très précis que les religions utilisent le blasphème et Dieu comme des boucliers. Tuer des femmes savantes en prétendant qu'elles pratiquent la sorcellerie est tout de suite "plus justifié", puisque la Voix de Dieu sur terre l'autorise. C'est selon moi un cercle malicieux qui s'écarte terriblement de la beauté de la Foi : tout le monde doit être libre de croire, et malgré les directives d'une religion, il s'agit de ne pas virer dans l'adoration de l'institution... Mais bel et bien de la divinité qui est louée !)

On en vient en fait au terme de secte, tout à fait. J'ai longuement médité à ce propos et j'ai atteint ces mêmes conclusions. Même si ces religions ont apporté beaucoup (les péchés mortels, qui soi-disant guident vers la perte de l'immortalité de l'âme, ont par la crainte qu'ils imposaient, évité de nombreux crimes lorsque la religion était au cœur de la société), elles restent majoritairement dangereuses (l'Inquisition est un excellent exemple).
"Parce que Dieu le veut !" est selon moi une citation vraiment horrible qui montre à quel point l'Homme, dans sa quête d'un Dieu esseulé et égoïste (Dieu ne veut voir aucune autre divinité dans le cœur de ses croyants), brode des mythes, des conflits et des guerres autour de la plus naturelle des choses : la quête d'une Foi sincère et délibérée de quelques adorateurs.
Ana
Membre
avatar

http://japomania.skyrock.com/
MessageSujet: Re: L’Inquisition Mer 24 Aoû - 18:33

Je ne fais que passer, juste pour mettre mon tout petit grain de sel....

Tout d’abord, sur l'inquisition, il me semble que tout a débuté par innocent 3... ou 2... Le but était de ramener les brebis galeuses dans le droit chemin... Et purifier le monde... D’après certain, c'était une manière de prouver au monde que l'église était toute puissante... De mon point de vue, ce fut une grosse boucherie tel que Salem et bien d'autre...

Ensuite, l'homme évolue, ces croyances aussi, à l'époque des aztèques il y eu de nombreux génocide appelés "sacrifice"... Oups, je m'éloigne du Sujet... La croyance en un dieu unique en plus de rassurer les hommes, cela les a arranger, plus d'offrande à machin, truc et chose... Mais bon... Je ne sais pas quoi vous dire d'autre...

Citation :
**"Parce que Dieu le veut !" est selon moi une citation vraiment horrible qui montre à quel point l'Homme, dans sa quête d'un Dieu esseulé et égoïste (Dieu ne veut voir aucune autre divinité dans le cœur de ses croyants), brode des mythes, des conflits et des guerres autour de la plus naturelle des choses : la quête d'une Foi sincère et délibérée de quelques adorateurs.**

Je suis entièrement d'accord, l'homme est un éternel idiot qui ne pense qu'à sa façon de vivre... Et pour cela qu'elle meilleur exemple que ce que l'homme à fait pendant la grande période des colonisation... "les sauvages" se sont fait tout autant massacrer que pendant l'inquisition... L'homme n'aime ni le changement ni les autres cultures du moins, il ne sais ni voir ni apprendre...

Ceci est absolument dramatique!!!
Asarlaí
Fondateur
avatar


En plus...
Particularité(s):
http://latavernepaienne.forumpro.fr
MessageSujet: Re: L’Inquisition Jeu 25 Aoû - 7:33

Bonjour, merci à vous pour votre participation.

Citation :
(La chose est bien ficelée, il faut le remarquer : c'est avec un art très précis que les religions utilisent le blasphème et Dieu comme des boucliers. Tuer des femmes savantes en prétendant qu'elles pratiquent la sorcellerie est tout de suite "plus justifié", puisque la Voix de Dieu sur terre l'autorise. C'est selon moi un cercle malicieux qui s'écarte terriblement de la beauté de la Foi : tout le monde doit être libre de croire, et malgré les directives d'une religion, il s'agit de ne pas virer dans l'adoration de l'institution... Mais bel et bien de la divinité qui est louée !)

Exactement ! Là on en vient à croire en un homme, et non en une divinité.
Mais ce que je n'arrive toujours pas à comprendre, c'est comment l'homme peut-être aussi stupide pour y croire ? La peur ? L'envie absolue de croire en quelque chose/quelqu'un ?

Citation :
"Parce que Dieu le veut !" est selon moi une citation vraiment horrible qui montre à quel point l'Homme, dans sa quête d'un Dieu esseulé et égoïste (Dieu ne veut voir aucune autre divinité dans le cœur de ses croyants), brode des mythes, des conflits et des guerres autour de la plus naturelle des choses : la quête d'une Foi sincère et délibérée de quelques adorateurs.

Également d'accord avec toi sur ce point.
Alors qu'il existait bien avant l'apparition du dieu unique, des croyances anciennes, qui appartenaient elles, aux différentes mythologies. Croyances qui elles, prônent avant tout, la liberté des choix, de penser et de croire.

Mais ces croyances anciennes, ont bel et bien été détruites pas l’apparition du monothéisme, de par l'inquisition et bien d'autres événements comme dit plus haut, par vous deux et moi-même.

Citation :
Je suis entiérement d'accord, l'homme est un éternelle idiot qui ne pense qu'à sa façon de vivre... Et pour cela qu'elle meilleur exemple que ce que l'homme à fais pendant la grande période des colonisation... "les sauvages" se sont fais tout autant massacrer que pendant l'inquisition... L'homme n'aime ni le changement ni les autres cultures du moins, il ne sais ni voir ni apprendre...

Une fois encore, je suis d'accord avec ce point de vue !
C'est extrêmement dramatique, à notre époque de constater ce genre de chose.
Je suis persuadé que beaucoup pensent comme nous, durant tous ces siècles passants, ces idées ont certainement déjà été évoquées, mais certainement ignorées...comme les nôtres le seront.

Le monothéisme a pris place dans la société, ne fait que se propager de façon nocive, nous ne pouvons pas y changer grand chose, à moins d'imaginer une nouvelle inquisition contre les chrétiens...mais à là ce serait certainement jugé comme crime contre l'humanité, alors qu'à l'époque, personne n'aurait qualifié ce qui s'est passé de cette façon.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L’Inquisition

L’Inquisition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Païenne  :: Esotérisme :: Débats & Discussions :: Esotérisme/Paranormal-
Copyright 2013 - © La Taverne Paienne - Tous droits réservés. Toute copie totale ou partielle du forum est strictement interdite.
Codage Quierra de Thèmes FA. Forum optimisé pour Mozilla Firefox
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit